Découvertes

HALLOUMI

L’Halloumi (ou Hellim en Turc) est un fromage originaire de Chypre.

 

Pourquoi cet article ?

Je souhaitais écrire un article dédié à ce fromage pour 3 raisons.

La première est que c’est une belle découverte faite il y a à peu près 4 ans grâce à ma fille qui vit à Londres. Il y en avait à tous les coins de rues, dans les supermarchés ; Tesco, Sainsbury, Marc and Spencer Food et même dans les « off licence »… Je ne me souviens pas être allée dans un restaurant qui n’en proposait pas. Je dois bien vous l’avouer, au début, j’étais un peu décontenancée par sa forme et sa saveur. Ce n’était pas un Whoua !!!! Toutefois, au fil du temps, j’ai vraiment commencé à l’apprécier. Aujourd’hui, je ne peux plus m’en passer.

De retour à Paris, j’ai voulu en acheter mais patatra… Je me suis vite aperçue qu’il n’avait pas sa place en France. J’étais donc bien obligée de faire quelques provisions à Londres (c’était plus rapide et plus simple !)

Dernières provisions faites à Londres en novembre 2019… 

Aujourd’hui, L’halloumi pointe un peu plus le bout de son nez en France. Je ne dirais pas qu’il est facile d’en trouver mais en tous cas, ce n’est pas impossible. Je me suis posée la question de savoir pourquoi si peu d’engouement (ça, c’est la deuxième raison)…En surfant sur le net, certains avancent un problème de référencement. C’est possible. Moi, je pense aussi qu’en France le fromage a toujours fait partie du patrimoine gastronomique et qu’avec plus de 1500 variétés (et toujours plus chaque année), il nous est difficile de nous tourner vers d’autres saveurs auxquelles nous ne sommes pas forcément habituées.

Pour finir, à l’heure où nous sommes tous concernés et sensibilisés aux questions environnementales et à la cause animal, l’halloumi est un très bon substitut aux produits carnés (notamment dans les burgers). Alors certes, rien à voir avec le tofu mais quand même, il est le nouvel ami des végétariens.

Ses origines

L’Halloumi est un fromage local créé à Chypre il y a plus de 1500 ans à l’ère médiévale byzantine. Les paysans avaient alors besoin de conserver le lait de brebis et de chèvres et d’avoir des protéines pendant les mois d’hiver.

Il pouvait facilement être fabriqué à la maison par les chypriotes car il ne requiert pas un matériel spécifique.

Ses caractéristiques 

Produit en forme de parallélépipède, sa texture est semi ferme, élastique et caoutchouteuse. Son goût est salé et quelque peu mentholé (enfin ça… ça dépend des marques). 

l’Halloumi : ça ressemble à de la fêta mais ce n’est pas de la fêta

Il se coupe facilement et ne s’effrite pas.

Il a la particularité de ne pas fondre lorsqu’on le cuisine et peut se conserver jusqu’à un an au frigidaire.

Certes, il est très calorique (300 kcal pour 100 gr – autant qu’un fromage lambda) mais il contient beaucoup de calcium (800 mg pour 100 gr).

Principal ingrédient d’un petit déjeuner, d’une entrée ou d’un repas, les chypriotes,  le consomme avec des fruits frais comme le melon, les figues ou avec des légumes. Il se déguste alors frais ou grillé.

L’Halloumi se grille sans huile !

Depuis 1950, le lait de chèvre et de brebis, est mélangé à du lait de vache. On comprendra pourquoi… La production n’est pas tributaire des saisons.

Peu à peu l’halloumi franchit les frontières, la demande est de plus en plus importante. Alors forcément, la fabrication s’organise en usine. 

Le fromage qui rassemble

On pourrait très bien dire que c’est un fromage qui rassemble (et pas seulement dans les assiettes). Sans rentrer dans les détails, l’Ile de Chypre est divisée en 2 depuis des années.

En 2015, une demande d’AOP est déposée pour protéger un patrimoine commun… il a bien fallu que les dirigeants s’entendent sur ce point ! Eh oui, en 2013 c’est la 2ème source de revenus tirés de l’exportation sur 25 pays avec 76 millions d’euros. On comprend aisément qu’il faille protéger ce fromage.

Il ne faut jamais négliger le pouvoir du fromage !!!!

L’Halloumi et la France

Aujourd’hui, nous consommons l’Halloumi un peu comme les Chypriottes à cette différence près qu’on le déguste rarement frais, nature avec des fruits. Il s’invite dans nos assiettes plutôt salées et de façon grillée ; en salade, en brochettes, en burger…

Où le trouver ?

Ne cherchez pas dans les supermarchés, il n’y en a pas… Même pas chez Marc et Spencer Food ! Cela dit, j’ai récemment vu sur internet que Grand Frais le proposait… je ne suis pas allée vérifier…

Alors si vous aussi, vous souhaitez tester ce fromage, je vous conseille de vous rendre dans des épiceries fines grecques, vous trouverez votre bonheur. Pour ma part, je me rends chez Dimitris dans le 4ème arrondissement rue Rambuteau où l’accueil est très sympathique (en plus on y trouve un grand choix dans les produits et une féta à tomber par terre !)

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :